L’ouvrage d’Alain de Keghel, Le Défi maçonnique américain, paru chez Dervy  retrace les lignes essentielles à la bonne compréhension de l’épopée maçonnique américaine. Les liens précoces et étroits entre francs-maçons américains et français y sont mis en perspective et rappellent la richesse d’un patrimoine commun, en particulier au Rite Ecossais Ancien et Accepté, franco-américain par nature.

     Loin des clichés, Alain de Khergel, notamment en poste diplomatique pendant sept ans aux Etats-Unis, colle au plus près des réalités. Se livrant de surcroit à une étude spéculative et prospective  de la scène maçonnique et sociopolitique américaine, l’auteur esquisse également le devenir d’expériences nouvelles et exogènes française en Amérique du Nord. Bien que marginal, cet aspect permet de constater l’effort de fraternité partagée malgré les différences culturelles, religieuses et des traditions entre les deux rives de l’Atlantique. Le déclin de la maçonnerie américaine est également analysé sans pathos de la décadence ou panégyrique de la renaissance.

phpThumb_generated_thumbnailjpg

     Puisant aux sources de notre histoire et  se projetant vers l’avenir avec de nouveaux enjeux dans un monde globalisé, Alain de Khergel allie prudence et lucidité dans un livre dont le titre fait écho au Défi américain de Jean-Jacques Servan-Schreiber. Un ouvrage documenté, riche d’expériences et d’une plume alerte qui ambitionne naturellement de convoquer une prise de conscience de ce qui est en route et d’assembler un puzzle plus complexe qu’il n’y paraît dans une société connue pour sa plasticité.

     Au final, un ouvrage reposant essentiellement sur des précisions collectés lors de recherches récentes proposant au lecteur un aperçu général assorti d’éléments d’analyse devant engager les esprits les plus curieux à approfondir leurs connaissances en consultant les nombreux écrits et documents recensés dans la bibliographie en annexe.

     L’iconographie illustre éloquemment le cheminement de l’ordre maçonnique aux Etats-Unis et les liens historiques franco-américains symbolisés par des figures emblématiques comme Benjamin Franklin, La Fayette ou Auguste de Grasse-Tilly.

     Au sommaire de cet ouvrage on trouvera dix chapitres consacrés à la franc-maçonnerie dans l’Amérique des Pionniers, l’imprégnation spirituelle américaine dans ses rapports avec la franc-maçonnerie, les spécificités rituelliques et institutionnelles américaines, la franc-maçonnerie noire américaine, la bienfaisance d’un ordre au défi des évolutions où sont évoquées les organisations paramaçonniques, la franc-maçonnerie américaine confrontée à l’initiation des femmes, les relations avec la franc-maçonnerie française et les ruptures, la F :.M :. Française en Amérique du Nord, hier et aujourd’hui, un peu de prospective maçonnique américaine dans un monde en mutation et enfin un chapitre se demandant si le déclin global des effectifs est annonciateur de mutations profondes.

     Le tout agrémenté d’annexes bienvenues sur des études statistiques de l’évolution des effectifs des grandes loges et des loges américaines et canadiennes, des études démographiques américianes, une planche de l’auteur à l’occasion de la commémoration du 20ème allumage des feux de la Respectable Loge LA Fayette 89 à l’Orient de Washington, d’une de ses allocutions lors du séminaire de Sacramento 2002 organisé avec la Grande Loge de Californie, des déclarations de Genève, Bâle et Vienne de 2005, 2012 et 2014 ou d’extraits du rapport de la commission de reconnaissance des Grandes Loges américaines lors de la conférence de Baltimore en 2014.

     A lire sans faute pour espérer mieux comprendre une maçonnerie si particulière dans son histoire, ses relations avec la France et son devenir.

Le Défi Maçonnique Américain,

Dervy,

21.90 €