Si Peau d’Âne m’était conté,
J’y prendrais un plaisir extrême.
Le monde est vieux, dit-on, je le crois ; cependant
Il le faut amuser encor comme un enfant.

Le Pouvoir des fables

La Fontaine

    Dans son ouvrage paru aux éditions Dervy, Initiation et Contes de Fées, Bernard Roger revient sur l’origine de ces contes dont Emmanuel Cosquin a  pu constater au XIXème siècle l’identité des thèmes chez la majorité des peuples non « aryens » sur l’ancien continent.

    Contes bleus, contes de ma mère l’Oye, de bonne femme (fame ?), de grand-mère, voire borgnes, ces contes de fées pourraient selon l’auteur être entendus comme des « contes de faits ». Pour Bernard Roger ces « faits », insituables dans notre temps ou notre espace, ces personnages de « il était une fois » sont assimilables sur le plan psychologique à ce que Jung nommait les archétypes de l’inconscient collectif permettant de trouver les clefs d’un dialogue avec le spuissances de cet inconscient.

 

    Quoi qu’il en soit de leur rôle éducateur sur le plan du langage, de l’apprentissage de la vie et de l’intégration sociale, de leur fonction thérapeutique et structurante pour les enfants et les adolescents comme a pu le souligner Bruno Bettelheim dans Psychanalyse des contes de fées, les thèmes des contes ont traversé le temps et l’espace, indifférents aux croyances, morales et civismes pour garder leur message intact.

    Mais c’est surtout à la dimension initiatique des contes que s’intéresse Bernard Roger dont la relecture à l’aune de l’alchimie et de la franc-maçonnerie s’avère passionnante et troublante. Les 81 contes européens étudiés se révèlent porteurs de signes, d’indications et de conseils relatifs aux phases des opérations du grand œuvre comme aux étapes de l’initiation.

   Revenant sur les différentes étapes du conte, Bernard  Roger commence par la présentation du héros, sujet initiable et matière première du grand œuvre, « méprisée par le vulgaire » comme les garçons et les filles des contes souvent marginalisés par la société ou leur famille, victimes d’un sortilège ou d’u handicap, nés pauvres ou déchus de leur rang.

   Après avoir emprunté le chemin du V.I.T.R.I.O.L., les héros et héroïnes  de ces contes parviennent au terme de leur quête (d’un oiseau, d’une eau, d’un cheval, d’un anneau , d’une clef, d’une princesse ou d’un roi), et finissent couronnés à l’instar de la matière primaire dans l’athanor et du maître maçon radieux d’avoir accompli sa renaissance initiatique.

   Un livre passionnant, curieux, qui nous fait rêver sur les récits de notre enfance et nous fait les redécouvrir sous un jour nouveau.

Initiation et contes de fées

Editions Dervy

ISBN : 978-2-84454-995-2

                                                                                                                 Prix public : 20 €