- La Franc-Maçonnerie ne m’a guère jamais vraiment passionné.

- Moi non plus. Cependant, je reconnais une force de caractère dans cette construction philosophique.

 

     Ordo Ab Chao, roman d’Orson Sinedy paru aux Editions Pascal Galodé peut dès l’abord surprendre par sa couverture explosive et rebuter le lecteur par son épaisseur et son poids qui en font le passe-temps, long mais prenant, à emmener davantage à la plage où il pourrait vous servir d’oreiller qu’au lit ou sa chute pourrait réveiller votre compagne ou compagnon, pire encore les voisins ou vous.

Ordo ab Chao

     Et pourtant ces 688 pages qui vous occuperont un week-end, durée de l’action du roman, ne sont pas du temps perdu dans une simple littérature de divertissement manipulant les ficelles du thriller mi-ésotérique mi roman d'aventure à la manière d’un certain Dan Brown.

     Une fois enfin ouverte la première page, on est réellement emportés par un flux de chapitres (139 avec l’épilogue) au rythme trépidant entre Paris,  Londres et Le Caire, les Etats-Unis et le Moyen-Orient en passant par la Thèbes du temps de Néfertari.

     Les assassinats, les explosions, les empoisonnements, les actes terroristes s’enchaînent et le lecteur peut perdre pied entre les lieux et les protagonistes, mais se laisse entraîner par l’enquête et la course contre la montre qui affole les protagonistes jusqu’à la menace finale.

     Les personnages, les gentils et les méchants, sont attachants par leur densité psychologique même si leurs patronymes témoignent d’une onomastique un peu caricaturale comme l’inspecteur Cassoulat, le méchant De Maîstre (sacré Joseph) ou l’astrologue Ray.

     Côté gentils, on s’attache progressivement à Dupuis, commissaire français, conventionnel et bougon à souhait, Monroe, colonel so british par son flegme imperméable, la jeune héroïne, Nathalie Mignaud aux charmes renversants et aux dons aussi éblouissants que dangereux pour elle et son entourage ou au traître que l’on côtoie, qui laisse malgré tout quelques indices, mais reconnu toujours trop tardivement.

     Un voyage dans l’espace et le temps entre l’Egypte ancienne, de l’expédition de Bonaparte et contemporaine, les mystères d’Eleusis, les gnostiques et les Francs-Maçons d’aujourd’hui.

 Ordo ab Chao.
Orson SINEDY :
Editions Pascal Galodé.

700 pages. 24,90€.

Disponible chez l'éditeur à l'adresse :

http://www.pascalgalodeediteurs.com/